Retour vers

Le Camp Parisii

EGC copie.png

L'Eglise Gnostique
Catholique

 
La messe gnostique (Liber XV)

Aleister Crowley a écrit le Liber XV en 1913 à Moscou, l'année suivant sa nomination par Theodor Reuss comme X° et chef de la section britannique de l'O.T.O. Selon W. B. Crow dans A History of Magic, Witchcraft and Occultism (Aquarian Press, Londres 1968), Crowley l'a écrit "sous l'influence de la liturgie de St Basile de l'Eglise russe". Crowley a publié la Messe Gnostique trois fois au cours de sa vie : en 1918 dans The International, en 1919 dans The Equinox, Volume III, No. 1 (communément appelé "l'Équinoxe Bleu"), et en 1929 dans l'appendice VI de Magick in Theory and Practice. Theodor Reuss a publié une variante allemande en 1918. Elle fut célébrée pour la première fois publiquement le dimanche 19 mars 1933 e.v. par Wilfred T. Smith et Regina Kahl à Hollywood, en Californie. Crowley écrit dans le chapitre 73 de ses Confessions :

    "Pendant cette période [l'été 1913 e.v. - Ed.], l'interprétation complète du mystère central de la franc-maçonnerie est devenue claire dans la conscience, et je l'ai exprimée sous forme dramatique dans 'The Ship'. Le point culminant lyrique est, à certains égards, ma plus grande réussite en matière d'invocation ; en fait, c'est le début du chœur :

    Toi qui es moi, au-delà de tout ce que je suis...

m'a semblé digne d'être introduit comme hymne dans le Rituel de l'Église Catholique Gnostique, que j'ai préparé plus tard dans l'année pour l'usage de l'O.T.O., la cérémonie centrale de sa célébration publique et privée, correspondant à la Messe de l'Église Catholique romaine."

Une célébration publique de la Messe Gnostique est une célébration ouverte au public, ou qui est mentionnée dans une publication officielle de l'O.T.O. sous le nom de "Messe Gnostique", "Messe Gnostique Catholique", "Liber XV", ou des noms équivalents. Une célébration privée de la Messe Gnostique est une célébration à laquelle les participants individuels sont tous des membres initiés de l'O.T.O. au moins 0°. Des célébrations privées de la Messe Gnostique peuvent également être organisées pour les initiés de degrés supérieurs.

Pour les célébrations publiques de la Messe Gnostique, au moins un des trois principaux officiers célébrants doit être un membre clérical de l'E.G.C. avec un statut reconnu de prêtre, prêtresse, évêque ou évêque auxiliaire. Les rôles des deux "Enfants" (proches des enfants de chœur de la messe Catholique Romaine) dans le Liber XV devraient être remplis autant que possible pour les célébrations publiques de la Messe Gnostique. Ces rôles peuvent être remplis par deux personnes qui ont été baptisées dans l'E.G.C. Les Enfants servent les Gâteaux de Lumière et les coupes de vin aux communiants individuels. Lorsque les rôles des Enfants ne peuvent pas être remplis lors d'une célébration publique de la Messe Gnostique, le diacre doit servir les Gâteaux de Lumière et les coupes de vin.

Au cours de la Messe, le credo (soit l'ensemble des articles fondamentaux de la foi thélémite) est récité : 

Je crois en un Seigneur secret et ineffable ; 

Et en une Étoile de la Compagnie des Étoiles à partir du feu desquelles nous avons tous été créés, et vers lesquelles nous retournerons tous ;

Et en un Père de la Vie, Mystère du Mystère, en Son Nom CHAOS, le seul vice régent du Soleil sur la terre, Et en l’Air unique qui nourrit tout ce qui respire.

Et je crois en une Terre, notre Mère à tous, et en une Matrice à partir de laquelle tous les hommes furent engendrés et vers laquelle ils retourneront tous, Mystère du Mystère, en Son Nom BABALON.

Et je crois au Serpent et au Lion, Mystère du Mystère, en Son Nom BAPHOMET. 

Et je crois en une Église Gnostique & Catholique de la Lumière, de la Vie, de l’Amour et de la Liberté, dont le Mot de la Loi est THELEMA. 

Et je crois en la communion des Saints. 

Et, aussi longtemps que la nourriture et la boisson seront transmutées en nous journellement en une substance spirituelle, je crois au Miracle de la Messe. 

Et je confesse un Baptême de la Sagesse, par lequel nous accomplissons le Miracle de l’Incarnation. 

Et je confesse ma vie une, individuelle et éternelle qui fut, qui est et qui sera.

AUMGN. AUMGN. AUMGN ! 

Teinté de références hermétiques, ce credo est une véritable profession de foi qui vise à expliciter une conception particulière de la cosmogonie naturelle, à laquelle l’Homme est intégrée. Le terme final “AUMGN” correspond à la forme thélémite du Pranava, qu’on retrouve dans les traditions orientales sous la forme “AUM” et qui s’exprime dans la tradition judéo-chrétienne par le terme “AMEN”. 

 

Les célébrations publiques de la Messe Gnostique doivent être organisées avec une exigence de grande fidélité aux textes du Liber XV. Le diacre peut utiliser un script mais à tout autre moment, les officiers de la Messe doivent pouvoir mémoriser leurs parties. Le texte du Liber XV ne doit pas être modifié sans autorisation expresse. Le Liber XV peut être modifié pour les Messes de Requiem en incluant une brève mention du défunt lors de la onzième Collecte.

Des contraintes économiques et organisationnelles peuvent empêcher la pleine application des dispositions du Liber XV concernant le mobilier et les décors des Temples. Toutefois, celles-ci doivent être appliquées au mieux et des améliorations doivent continuer à être apportées au fur et à mesure que des ressources supplémentaires sont disponibles.

Toute célébration de la Messe Gnostique qui se tient dans un organisme local officiel de l'O.T.O. ou qui est parrainée par celui-ci, est, par définition, un événement officiel de l'E.G.C. et de l'O.T.O. et est soumise à toutes ses politiques concernant les événements officiels. Le responsable de l'organisme local est responsable de l'application de ces politiques.