Aller vers

L'Église Gnostique Catholique

 
L'Histoire de l'Ordre en France

En 1907, trois français, le docteur Gérard Encausse (1865-1916), plus connu sous le nom de Papus, Jean Bricaud (1881-1934) et Louis-Sophrone Fugairon (1846-?) avaient fondé l’Église Catholique Gnostique. Cette Église Catholique Gnostique avait été établie comme une branche schismatique de l’Église Gnostique, une église néo-albigeoise fondée à Paris en 1890 par Jules Doinel (1842-1903), qui disait avoir reçu une révélation à Orléans. 

 

L’année suivante, le 24 juin 1908, Papus organisa à Paris une "Conférence internationale maçonnique et spiritualiste" à laquelle le Dr Theodor Reuss participa. Lors de cette conférence, Papus reçut un mandat de la part de Theodor Reuss pour établir un "Grand Conseil Général Suprême des Rites Unifiés de la Maçonnerie Patiente et Primitive pour le Grand Orient de France et ses Dépendances à Paris". Il est aussi établi comme responsable de l'O.T.O. en France mais ne le développe pas, lui préférant son Ordre Martiniste naissant.

Reuss quant à lui aurait reçu la consécration épiscopale et l'autorité primatiale dans l'Église Catholique Gnostique de la part de Papus et de Bricaud. Il devint ainsi l’un des légats officiels de l’Église Catholique Gnostique qu’il s’empressa d’incorporer à l'O.T.O.

 

Cette date du 24 juin 1908 marque donc l’entrée de l’O.T.O. sur le territoire Français. Par la suite, Aleister Crowley entretint une longue histoire d’amour avec la France. Il résida à plusieurs reprises à Montparnasse, Fontainebleau, et Paris entre 1899 et 1930. En 1903, Auguste Rodin lui proposa de passer quinze jours chez lui, à Meudon, en périphérie de Paris, afin de magnifier, en vers, ses sculptures.

Le 17 décembre 1904, Aleister Crowley devint Maître Maçon dans la loge Anglo Saxon n. 343 de la Grande Loge de France, à Paris. Il est inscrit sur le tableau de la loge, en tant que “poète”, en date du 31 décembre 1904 sous le numéro 41210 de la Grande Loge de France, avec le numéro 54. 

 

Aucune structure officielle de l’O.T.O. ne voit pourtant le jour dans l’Hexagone avant la fin du XXème siècle : après la création de plusieurs corps comme Le Camp des Étoiles en Ile-de-France au milieu des années 1980 (devenu par la suite L’Oasis sous les Étoiles), le camp Eliphas Levi dans la région nantaise ainsi que le Camp Au Cœur d’IAO-OAI établi à Paris en 1995, l’Ordre disparaît progressivement. L'enseignement thélémite ne survit en France que par les publications de l’auteur Philippe Pissier, traducteur des œuvres d’Aleister Crowley en français et grand connaisseur du système thélémite.

 

Dès lors, les chercheurs en quête de Lumière ne peuvent se tourner que vers les pays proches comme l’Angleterre, l’Italie, la Belgique ou encore la Suisse pour pouvoir se faire initier. L’Ordre doit son retour en France à la rencontre de plusieurs Frères initiés au coeur de l'AMeTh Lodge (Londres, Royaume-Uni) et de la Shanti Lodge (Turin, Italie), et dont la volonté est de pouvoir accueillir à Paris et en France toutes celles et ceux qui seraient attirés par Thelema et de pouvoir organiser leurs travaux. Le 30 septembre 2019, le Suprême Conseil de l’OT.O. consacre officiellement la création du Camp Parisii, à Paris. Le 25 septembre 2021, neuf candidats furent ainsi initiés au degré de Minerval (O°) au sein du Camp Parisii. Fort de ce retour sur le territoire français, Le Suprême Conseil de l'Ordre autorise la création du Camp Garunna à Bordeaux le 2 avril 2022.