Aller vers

L'Église Gnostique Catholique

Aperçu littéraire

À la fois poète, romancier, journaliste, philosophe et essayiste, Aleister Crowley eut une carrière littéraire plus que prolifique. Nous vous donnons ici un aperçu de ses différentes publications.

Première période (1898-1905) :

 

  • Aceldama (1898)

  • White Stains (1898)

  • The Tale of Archais (1898)

  • Jezebel (1898)

  • Songs of the Spirit (1898)

  • Jephthah (1898)

  • An Appeal to the American Republic (1899)

  • The Mother’s Tragedy (1901)

  • The Soul of Osiris (1901)

  • Carmen Sæculare (1901)

  • Tannhäuser (1902)

  • Berashith (1903)

  • Alice, un adultère (1903)

  • Le mangeur de Dieu (1903)

  • Summa Spes (1903)

  • Ahab (1903)

  • L’étoile et la jarretière (1903)

  • En résidence (1904)

  • Les argonautes (1904)

  • Pourquoi Jésus pleurait (1904)

  • L’épée du chant (1904)

  • Snowdrops from a Curate’s Garden (1904)

  • La Goetia de Salomon le Roi (1904, en tant qu’éditeur)

  • Oracles (1905)

  • Orphée (1905)

  • Rosa Mundi (1905)

  • Gargouilles (1905)

  • Rodin en rime (1905), en anglais / Le dit de Rodin (2018), en français. Grâce au travail de Monsieur Pissier, cet ouvrage de poésie est désormais disponible en français ! Pour accéder à la chronique qui lui est consacrée, suivez ce lien : https://mvlechene.wordpress.com/2018/11/03/le-dit-de-rodin-aleister-crowley/

 

Les œuvres datant de cette période ont ensuite été rassemblées et publiées, avec des révisions et quelques retraits, dans "The Collected Works of Aleister Crowley" (3 vol., 1905-7). Cependant, cette compilation n’inclut pas le Livre de "La Goetia" et les ouvrages pornographiques non attribués "White Stains" et "Snowdrops from a Curate’s Garden".



 

Seconde période (1907-1914) :

Soit la période du premier volume de The Equinox. Principalement des ouvrages sur la magie et le mysticisme mais aussi de nouveaux poèmes : 

 

  • Konx Om Pax (1907)

  • Amphore (1908, rééditée en 1912 sous le titre Ave Maria)

  • Nuages sans eau (1909)

  • Liber 777 (1909)

  • La tragédie du monde (1910)

  • Le jardin parfumé d’Abdullah le satiriste de Shiraz (Bagh-i-muattar) (1910)

  • Rosa Decidua (1910)

  • The Winged Beetle (1910)

  • Ambergris (1910)

  • Household Gods (1912)

  • Book 4, Parts I-II (1912-1913, avec Mary Desti)

  • Liber CCCXXXIII, The Book of Lies (1913)

  • Chicago May (1914).



 

Dernière période (1915-1947) : 

Comprend ses romans, son autobiographie et la plupart de ses principaux manuels didactiques sur la magick, la poésie étant généralement confinée à de petits livrets.

 

  • Diary of a Drug Fiend (1922)

  • Songs for Italy (1923)

  • Moonchild (1929)

  • The Spirit of Solitude, rebaptisé par la suite The Confessions of Aleister Crowley (1929, vols. 1-2 seulement)

  • Magick in Theory and Practice (partie III du Book 4) (1929-30, avec Leila Waddell)

  • The Equinox of the Gods (The Equinox III(3), 1936)

  • Liber AL vel Legis sub figura CCXX (1938)

  • The Heart of the Master (1938)

  • Little Essays Toward Truth (1938)

  • Khing Kang King (1939)

  • Huit conférences sur le yoga (The Equinox III(4), 1939)

  • Temperance (1939)

  • Thumbs Up (1941)

  • The Fun of the Fair (1942)

  • The City of God (1943)

  • The Book of Thoth (The Equinox III(5), 1944, avec Frieda Harris)

  • Olla : une anthologie de soixante ans de chansons (1946).


 

Principales œuvres posthumes : 

  • Liber XXX Ærum vel Sæculi Sub Figura CCCCXVIII : the Vision and the Voice, with Commentary (1952)

  • The Gospel According to St. Bernard Shaw (1953)

  • Magick without Tears (1954)

  • 777 Revised (1955)

  • Liber Aleph vel CXI, The Book of Wisdom or Folly (The Equinox III(6), 1961)

  • The Book of Lies with an additional commentary (1962)

  • The Confessions of Aleister Crowley (1969, abrégé ed. des volumes 1-6)

  • Atlantis (1970)

  • Shih Yi (The Equinox III(7), 1971)

  • Liber CLVII, The Tao Teh King (The Equinox III(8), 1971)

  • θέλημα : The Holy Books of Thelema (The Equinox III(9), 1983)

  • Golden Twigs (1988)

  • The Law is for All (ed. auth. 1996)

 

En tant que traducteur :

  • Charles Baudelaire, Little Poems in Prose (1928)

  • Éliphas Lévi, The Key of the Mysteries (format livre, 1959).

En tant que contributeur : 

  • Eastbourne Gazette (chroniqueur d’échecs)

  • The Occult Review

  • The Bystander

  • The Fatherland

  • The Open Court

  • Smart Set

  • Pearson’s

  • The English Review

  • Vanity Fair (éditions anglaise et américaine)

  • The International : A Review of Two Worlds (Rédacteur en chef, 1916-1917).